Artisans

Les Marquises

Dès les premiers contacts avec les Européens, l’archipel des Marquises se taille une belle réputation pour ses sculptures en bois, os et pierre ainsi que pour l'art de ses tatouages (des Marquisiens tatoués sont déjà décrits dans des récits de voyage du 18e et 19e siècles). Des objets particuliers et précieux qui parlaient à l’imagination se retrouvaient rapidement dans les musées et les collections privées d'Europe et d'Amérique du Nord. La disparition de ces pièces authentiques n'a heureusement pas entraîné celle de la culture artistique des Marquises. Cependant, au cours du 19e siècle, les formes d’art ont changé, en partie sous l’influence des missionnaires.

 

Renaissance

Au milieu des années 1970, on sent une réévaluation de la culture marquisienne traditionnelle. A la même époque, les matériaux caractéristiques de l’art traditionnel sont repris dans l’art contemporain. Aujourd’hui, vous trouverez ainsi des sculptures modernes en bois et pierre dans les différents lieux publics de cet archipel. Les sculpteurs font également de magnifiques bols, des statues et bijoux en bois, os et pierre. Ces pièces contemporaines montrent bien une continuité avec la longue tradition culturelle. Certains artisans expérimentent aussi des formes et idées nouvelles tout en restant plus ou moins fidèles à l’esprit des anciennes coutumes.

 

Distance

Les objets d’art se concentrent sur la vente aux intéressés, à la fois de l’archipel des Marquises et de la Polynésie française dans son ensemble. En dehors de la Polynésie française cependant, vous aurez des difficultés à trouver des œuvres d’art marquisien contemporaines. En général, les artisans ne sont pas indifférents à élargir le marché pour leurs objets, mais l’Europe est loin et les frais de transport élevés. La Galerie Caroline peut fournir une réponse à ce problème permettant de raccourcir cette distance.

Joseph Teiki Tahiatututapu au travail, Hakahau - Ua Pou
Jean Hapipi au travail, Hakahau - Ua Pou
Joseph Teiki Tahiatututapu au travail, Hakahau - Ua Pou
Tea Mohuioho au travail, Haakuti - Ua Pou
Les soeurs Vitacini Matemosi & Koto Kesubula (Fidji), demonstrating tapadecoration, Pirae, Tahiti, 2014

Galerie Caroline aime à mettre des noms et des visages aux objets de sa collection. Il y a de vraies personnes impliquées dans leur fabrication. Il y a une histoire à raconter à chaque objet. De cette façon, ils deviennent plus que de simples objets inanimés. Peu importe si ce est un tiki en bois, un ornement d'os ou un morceau de tapa décoré. Artisans ainsi que leur art sont vivants et font partie de notre monde contemporain. De nombreux objets de notre collection ont été achetés aux artisans eux-mêmes. Sinon, nous avons essayé de rassembler autant d'informations que possible pour s'assurer qu'ils sont plus que des objets.